Claudia tombe amoureuse d’une maison accrochée à la colline, à Sounine, à quelques kilomètres de Raf Raf et de Ras Jbel.

Quelques années plus tard, elle rencontre Lamine, son mari. Et depuis ils vivent paisiblement face à la mer, à 55 minutes de Tunis et de son aéroport international.

Cet endroit semble béni des dieux.
On ne sait si la mer ou le ciel, le soleil ou les étoiles se passent le mot pour apaiser.

Ici, en fonction des vents, des moments et des envies, on se pose sirotant un thé, lisant sous un arbre, se balançant sur un hamac, regardant au loin et au fond de soi…

Villa Sounine se compose de deux chambres d’hôtes et d’un bungalow indépendant que l’on peut privatiser.

Les repas et les plaisirs de la table sont des moments de partage, de complicité et de plaisirs autour de produits simples. Le marché tout proche pourvoie l’une des plus authentiques maisons d’hôtes de Tunisie en poissons frais et en légumes à profusion.

S’il ne fait aucun doute que la maitresse des lieux aime recevoir, c’est son petit déjeuner qui est un « must » ; confitures exceptionnelles, pancakes frais à la farine bio; pain maison, une mise en place élégante…Le tout est harmonieux et le plaisir des yeux vaut celui des papilles.

Si Villa Sounine ne saurait être pareille sans Claudia et Lamine, le couple ne serait pas ce qu’il est ailleurs que dans cette maison. Concentrée d’énergies, baignée de couleurs, élégante en matières, le couple qui est soucieux de l’énergie et de l’environnement, reçoit comme s’il vous connaissait depuis longtemps. Il partage avec pudeur et discrétion son quotidien

Que vous passiez par Villa Sounine, le temps d’un séjour ou d’un weekend, vous allez vite vous rendre compte que rien ne pouvait empêcher ce couple d’installer leur petit bout de paradis dans cette région du pays. Ici, ils sont proches de Bizerte, Cap Zbib, Utique, Ichkeul.

Ici, ils sont proche des éléments et d’eux même.

 Eté comme hiver, la mer ponctue les journées à Villa Sounine

L’été en s’y baignant jusqu’à la nuit tombée et l’hiver en s’y baladant à souhait. Autant dire, qu’à Villa Sounine, si le farniente prime, le comble du bien être est de prendre du temps pour perdre du temps.